1

L'arrivée à Valparaíso nous surprend : nous nous attendions à une ville  balnéaire et nous découvrons un port imposant, bien qu'ayant perdu un peu de son importance suite à l'ouverture du canal de Panama.

Deuxième ville du Chili avec ses près de 300'000 habitants, Valparaíso nous paraît cependant connaître une économie déclinante.

2

 

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5

4

Bien que de nombreuses demeures souvent habillées de fines tôles peintes soient aujourd'hui délabrées, les rues très pentues aux maisons et murs colorés conservent beaucoup de charme, avec de multiples échappées visuelles sur l'océan pacifique.

8

10

11

12

13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les funiculaires de Valparaíso sont une des particularités des plus pittoresques de la ville et ont été classés monuments historiques. En plus de nous offrir de magnifiques panoramas, ces "ascensores" permettent aux habitants et aux touristes d'arpenter rapidement et de manière très plaisante les nombreuses collines sur lesquelles la ville s'est construite. Le premier date de 1883 et fonctionnait à la vapeur.

 

 

14

15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15b

16

 

 

 

 

 

 

 

 

Des artistes à l'imagination débordante se sont emparés avec talent de façades, d'escaliers et de murs dans certains coins de la ville. Ils nous offrent un véritable musée à ciel ouvert pour notre plus grand bonheur. Quelle galerie de personnages et quel festival de couleurs et de formes plein de fantaisie, de sensibilité et de poésie teintées d'humour et parfois de violence !

17

18

19

20

20b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pablo Neruda et ses demeures

Pablo Neruda, le fameux poète chilien, a aussi été un diplomate et un grand collectionneur d'objets le plus souvent en rapport avec la mer. Il avait la chance d'être le propriétaire de 3 maisons dont il se disait être le capitaine et qu'il a, au fil des années, agrandies et harmonieusement remplies de multiples objets achetés ou échangés à travers le monde ou encore offerts par ses relations. Il y recevait d'ailleurs souvent ses nombreux amis et connaissances.

La Sébastiana est la demeure qu'il avait construite sur une colline de Valparaíso. Bâtie tout en hauteur, elle jouit d'une vue époustouflante sur la ville et cet océan qu'il affectionnait depuis la terre ferme. Elle est le symbole de voyages vers des pays exotiques et d'ouverture sur le monde.

21

22

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Isla Negra

Isla Negra n'est pas une île. Il semblerait que le nom d'île noire soit lié aux rochers recouverts d'algues situés devant la maison. Au départ, en 1939, Pablo Neruda acheta une cabane de pêcheur qu'il transforma et agrandit en plusieurs étapes. Au gré des années et de ses humeurs, elle est devenue une maison un peu biscornue qui se veut l'image d'un bateau reposant sur la terre ferme. C'est à Isla Negra, selon ses volontés, que Pablo Neruda est enterré avec Matilde, sa dernière épouse. 

Après la visite de cette maison pleine de poésie, de charme "brut" et naïf, suivie d'une balade sur les plages rocheuses, nous quittons Isla Negra ressourcés et encore envoutés.

Les photos intérieures étant interdites, celles présentées ici ne reflètent que très partiellement la forte atmosphère ressentie en ces lieux.

29

28

28b

30

31

32

33

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Il n'y a rien de plus beau que de perdre le temps."

Pablo Neruda