Parque Nacional El Palmar

Le parc national El Palmar a été créé en 1965 avec l'objectif principal de sauvegarder une des dernières palmeraies de Yatay qui, jusqu'à la fin du XXe siècle, prospéraient dans toute la région orientale de l'Entre Ríos au bord du Rio de l'Uruguay, côté Argentine.

Durant notre balade au milieu de ces 8'500 hectares de palmiers, nous avons fait la connaissance de capybaras ou cochons d'eau, le plus grand rongeur actuel pouvant mesurer plus d'un mètre pour 50 kg. Comme il venait de pleuvoir, ces adorables mammifères avaient colonisé toutes les flaques pour notre plus grand bonheur. 

 

1Un des ponts suspendus sur la route menant au Parque El Palmar.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3

4

5

6

7

 

Renard peu farouche rencontré en chemin et caracara, rapace très répendu en Amérique du Sud que nous avons souvent eu l'occasion de voir.

8

9

 

 

 

 

 

 

 

 

La Pampa argentine

La Pampa (signifie "plaine" en quechua) est à la fois un milieu naturel fertile recouvert d'herbe et presque dépourvu d'arbres, ainsi qu'une vaste région géographique d'Amérique du Sud, située principalement en Argentine. Avec le papa et le frère d'Hervé, nous avons passé quelques jours de détente dans une petite estancia toute simple restaurée avec beaucoup de goût par Mercedes et Mateo, jeune couple très sympathique. Dépaysement et isolement garantis avec un ciel incroyablement étoilé, sans aucune pollution lumineuse, si ce n'est la danse des lucioles.

 

1

2

3

5

5a

5b

6

6b

7

8Hubert et Philippe goûtant au soleil couchant, comme de vieux briscards cubains devant l'estancia...

 

9

10

11b

13

14

15

16

Balades à pied et à cheval dans les herbes hautes de la Pampa débusquant ça et là quelques perdrix effarouchées. Tout le monde a pris son pied, même Hubert, bien qu'un peu cassé par les secousse du trot... On a même pu pousser un petit galop ! Trop beau !

16b

17

18

19

20

21