2

Après une longue pause, nous voici à nouveau tous les deux derrière les touches de notre ordinateur à discuter de ce que nous allons écrire, des mots qui nous paraissent justes pour partager nos rencontres, nos émotions, nos découvertes.

Que dire de Buenos Aires ? Par où commencer ?

Située sur les rives du Rio de la Plata, Buenos Aires, avec ses 13 millions d'habitants (banlieue y compris) nous charme depuis plus d'un mois. Entre cours d'espagnol, rencontres, balades à vélo, visites, concerts, spectacles, cours de tango, sorties, nous découvrons avec délice cette ville aux mille facettes. Buenos Aires ne se repose jamais, sauf peut-être durant les rares jours de pluie ou certains dimanches. Chaque barrio a son histoire et les Porteños aiment le rappeler.

 

Floralis Generica : devant le nouveau symbole de la ville de Buenos Aires. Une fleur géante composée de 6 pétales en aluminium, hauts de 23 mètres. Pilotée par une horloge, la fleur s'ouvre le matin à 8 heures et se referme le soir au couché du soleil.

 

 

 

 

 

 

20

22

25

Ambiances de différents barrios : à chaque heure et à chaque endroit, une atmosphère et un caractère différents.

30

32

33

34

35

 

 

 

 

 

 

 

110

111

112

 

Nombreux parcs de la ville avec leurs magnifiques jacarandas en fleurs.

 

 

38

 

39

 

 

Puerto Madero : port construit en 1887, déjà dépassé par la grandeur des bateaux dès 1910. Ce lieu sombra alors dans la décadence jusqu'aux années 90, moment où la ville entreprit de le réhabiliter à coups de millions de dollars. Opération réussie !

40

41

42

 

44

 

 

 

45

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

46

47

 

 

 

 

 

 

Caminito (à l'embouchure du fleuve Riachuelo) : rue célèbre du barrio de la Boca qui occupe l'emplacement de la première ville de Buenos Aires et très marqué par les fortes vagues d'immigrants au début du 20ème siècle. Les habitants de ce quartier pauvre ont eu, dans les années 70, la bonne idée de faire vivre leur art par des peintures murales. Ce mouvement avait déjà été lancé dans les années 30 par un peintre, Quinquela Martin, célèbre à cette époque.

50

51

52

53

54

55

56

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Balade dans le cementerio de la Recoleta, sorte de Père-Lachaise latino-américain. Nous avons particulièrement aimé les anges qui veillent sur le lieu.

 

 

 

 

 

Manifestations sur l'Avenida et la place de Mayo

Le samedi "Marcho por Jesus" dans une ambiance festive et rockstar.

Le dimanche "Revendications politiques diverses" moins bon enfant…

80

81

 

 

 

 

 

 

 

 

 Rio de la Plata et ses rives

91

92

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Reserva ecologica Costanera : terrain gagné sur  le rio avec des décombres de démolitions. Cette décharge s'est transformée en moins de 30 ans en paradis naturel pour les oiseaux migrateurs, pour toute une faune d'animaux divers, y compris les nombreux promeneurs.

95

96

94