La ville de Salta au nord de l'Argentine nous introduit progressivement dans l'univers andin. Le mélange d'architecture avec ses bâtisses coloniales, ses bâtiments contemporains, ses "maisons" de briques, de terre rouge et de tôles dans la banlieue, son église de St-François d'allure de tourte montée de mariage dans laquelle le saint ne s'y reconnaîtrait pas ; la présence de cireurs de chaussures et d'enfants mendiants aux traits indiens déambulant dans la rue ; les voitures aux carrosseries et moteurs rafistolés : tout cela nous questionne et nous remue.

C'est aussi dans cette ville aux mille facettes que nous nous sommes retrouvés à la fin d'un repas sans devoir le payer : un habitué du lieu que nous n'avons même pas vu avait offert toutes les consommations à la bonne quinzaine de clients qui avaient mangé.

La visite du Museo de Arqueologia de Alta Montana nous a plongés au cœur de l'ère inca. Nous y avons vu des momies d'enfants retrouvées à 6 739 m, sur un volcan. Il semblerait qu'un rite inca consistait à donner en sacrifice des enfants envoyés dans la montagne, parés de beaux vêtements et emportant avec eux quelques statuettes afin d'honorer leurs "Dieux" et de créer un lien entre le ciel et la terre, les morts et les vivants.