Deux villes très différentes, par leur langue, leurs couleurs, leur architecture, leur taille, leurs habitants. Seuls points communs : elles se prononcent de la même manière, le son "Z" étant inexistant en espagnol et elles bordent les fameuses chutes.

 

Enfin les chutes !!! Impatients comme des enfants (rien d'étonnant…), nous sommes sortis du bus avec hâte. Plein de monde, chemin à suivre en file indienne, chutes finalement pas si impressionnantes que ça... Ouf ! C'étaient juste les premières impressions. Après les avoir méritées, elles nous sont apparues de plus en plus impressionnantes, grandioses… époustouflantes ! "Ca en fait des hectolitres par seconde", aurait dit Louis.

Le côté brésilien nous offre une vue d'ensemble plus complète mais le côté argentin nous permet de les côtoyer de près, de les vivre intensément, intimement et librement par différents parcours à travers la forêt tropicale. On y a rencontré aussi divers animaux : des coatis (sortes de ratons laveurs à long nez, très curieux), des singes, des tortues, d'effrayants lézards, de gros poissons chats, de nombreux papillons au couleurs sublimes et bien sûr des oiseaux en tous genres.

 

Fatigués et comblés, nous avons rejoint notre hôtel / maison d'hôte à Puerto Iguazu où architecture locale et nature foisonnante se côtoient harmonieusement. En soirée, nous avons savouré le délicieux repas aux accents italiens dans le magnifique restaurant situé au milieu de l'ensemble hôtelier. Nous avons bavardé longuement avec la belle patronne des lieux parlant le français avec un charmant accent italien. C'est elle l'architecte qui a transformé ce lieu acheté en état d'abandon. Bref  ! Que du bonheur !