Les escapades du 1000 pattes

27 juin 2018

New Orleans

1La Nouvelle-Orléans (New Orleans) est marquée par l'héritage colonial français, que l'on retrouve notamment dans l'architecture ou les traditions locales.

Fondée en 1718, elle devient peu à peu un centre commercial, exportant vers l'Europe des peaux et fourrures produites par les Amérindiens ainsi que des produits des plantations. La ville, avec la Louisiane, est vendue aux États-Unis par Napoléon en 1803.

Un terrible évènement va marquer durablement la Nouvelle-Orléans le 29 août 2005 : l'ouragan Katrina qui a entraîné d'importantes inondations et destructions de bâtiments. Après son passage, la région perd 30 % de sa population.

2

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4

Peuplée à plus de 65 % d'Afro-américains, La Nouvelle-Orléans devient dès 1910 un lieu de bouillonnement artistique et musical. Elle voit émerger de nombreux artistes de blues et de jazz, comme Louis Armstrong et Sydney Bechet, tous deux nés dans la ville. En outre, la Nouvelle Orléans possède un important patrimoine colonial français, notamment dans le Vieux Carré, le centre historique et musical.

On a d'ailleurs eu la chance d'arriver juste le dernier jour du Festival de la musique du Vieux Carré. Il faisait encore un peu frais, mais le soleil venait de refaire son apparition après 2-3 jours de pluie. Les gens avaient d'autant plus envie de sortir dans les rues et de faire la fête, c'était magique avec tous ces groupes de musiciens dans tous les coins et bistrots. Un bon moment de notre voyage, où l'on découvrait une autre Amérique, conviviale et plus proche de notre manière de vivre, avec de plus une bonne cuisine cajun et créole bien épicée que l'on dégustait le soir.

 

5

 

6

 

7

 

8

 

9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11

 

 

10

 

 

12

 

13

14

15

16

17

18

19

20

21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22On a fait de belles balades dans les quartiers périphériques dans lesquels on découvre de magnifiques propriétés coloniales, ainsi que dans le parc du musée d'art et ses superbes sculptures modernes disséminées au milieu d'une végétation luxuriante.

 

 

 

23

24

Posté par Albertvoyage à 15:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]


22 mai 2018

Sud de la Floride

Pas pressés du tout d'aller à la rencontre des contrées froides du Nord, nous avons décidé de prolonger notre voyage dans le Sud des Etats-Unis en traversant d'un seul coup d'aile le pays (et le continent) pour nous retrouver sur la côte atlantique.

Miami

1Ville de loisirs et de distractions d'environ 430'000 habitants, Miami qui signifiait "Eau douce" en indien a quelque chose d'artificiel, avec beaucoup de bâtiments en chantier permanent.

D'immenses immeubles pour la plupart des hôtels de luxe longent les rives où viennent s'amarrer quelques yachts.

 

 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La "Belle" pose devant son yacht privé...

 

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les magnifiques palmiers omniprésents sont bienvenus sur les plages urbaines mêlées à l'architecture un peu papier glacé.

4

 

5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le quartier des nouvelles boutiques de luxe et musées d'art, appelé Design District, donne lieu a de belles surprises architecturales et attire la jeune génération chic et branchée.

6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7Moment de détente après avoir dégusté de délicieux sushis. Le Sud de la Floride était pour nous une destination de "vacances farniente" au milieu du voyage sac à dos.

 

8La légèreté n'empêche pas la gravité. La communauté juive bien présente à Miami a commandité ce mémorial poignant dédié aux victimes de l'holocauste durant la 2ème guerre mondiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9Le street art est très léché et de haut niveau artistique dans certaines rues aux alentours de Design District.

10

 

11Relativement calme durant la journée, Miami Beach s'anime en fin d'après-midi. Les soirées sont bien arrosées et plutôt déjantées sous les palmiers et dans les nombreux restaurants le long de la côte.

 

Les Keys

Cet archipel constitué d'un millier d'îles est relié par une route au milieu d'une eau peu profonde. L'océan, que nous avons parfois l'impression de survoler, se teinte ainsi par endroits d'une couleur turquoise très claire.

1

3La mangrove pousse à une vitesse folle sur les bords de la route et nous empêche par moment de voir l'océan...

 

4La route a dû être reconstruite sur certains tronçons, car l'ancien viaduc a été complètement rongé par la rouille. Nous longeons ainsi sur des kilomètres cette route de métal rouillé laissée à l'abandon.

 

2L'ouragan Irma de septembre 2017 a causé des dégâts très importants, et bien que déjà réparés dans leur majorité, nous apercevons les traces de dévastation laissées sur le paysage.

5

7

8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9

Vieille maison en bois dans le quartier latino à Key West

 

10A Key West comme en ville de Miami, nous avons rencontré régulièrement des coqs et des poules avec leurs poussins se promenant librement dans les parcs publics arborisés et sur certaines places.

 

 

 

 

 

11

La maison de style colonial franco-espagnol datant de 1851 que le fameux écrivain Ernest Hemingway acquit à Key West en 1931 et dans laquelle il vécut jusqu'en 1939.

 

12La pièce située au 2ème étage du pavillon en annexe de l'habitation dans laquelle il exposait quelques trophées de chasse et de pêche et qui lui servait de bureau pour écrire. C'est là qu'il rédigea le 75 % de son oeuvre, dont les célèbres "Pour qui sonne le Glas" ou "Le vieil Homme et la Mer".

 

13

L'écrivain était entouré de chats particuliers qui possédaient des pattes à 6 doigts.

Voici l'un des nombreux descendants ronronnant dans la maison ou se baladant dans le jardin et dont la plupart ont conservé cette spécificité.

 

 

 

 

14

Les vélos avec paniers à maillage large au travers duquel est passé l'iPhone de Sonia...Sniff...

 

 

 

 

 

 

 

 

Balade bien sympathique en bateau durant laquelle on a pu s'essayer au maniement du kayak et du paddle...

14b

15

Key West : jolie ville aux charmes bien conservés où il fait bon vivre et que l'on a bien appréciée, malgré le tourisme galopant.

Les autres îles souffrent par contre nettement plus d'un urbanisme non contrôlé où chaque mètre carré est exploité, avec des enseignes publicitaires disséminées partout.

 

 

Parc National des Everglades

Ce parc national renferme le plus vaste milieu naturel subtropical du pays et abrite 36 espèces considérées comme menacées. C'est d'ailleurs en priorité pour les protéger que le parc a été créé. C'est principalement un marécage d'eau douce  dont les canaux de drainage se caractérisent par des zones de faible profondeur qui s'écoulent très lentement.

1

3Le crocodile américain, l'alligator, que nous avons vu à plusieurs reprises, fait partie de ces espèces menacées.

 

 

 

 

 

 

 

4

4bNous avons été dissuadés de faire un tour en aéroglisseur après en avoir vu évoluer au ralenti dans un bruit infernal : meilleur moyen de ne rencontrer aucun animal dans le parc...

 

 

 

 

5

Posté par Albertvoyage à 06:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2018

San Francisco

1

 

Célèbre pour ses 50 collines, ses nombreuses demeures victoriennes, le Golden Gate Bridge, ses cable cars, son ouverture d'esprit anticonformiste, son histoire, son urbanisme lié à son instabilité sismique..., San Francisco est une ville à découvrir absolument.

 

6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'histoire des débuts de San Francisco

En 1776, les Espagnols construisent une mission dédiée au patron des missionnaires, Saint François d'Assise.

En 1821, la mission passe sous souveraineté mexicaine. Ce n'est qu'en 1836 que sont installées les premières habitations d'un village sur le bord de la baie, en un endroit appelé Yerba Buena (Bonne Herbe), par référence à la menthe qui pousse sur les collines environnantes.

En 1846, la petite bourgade est prise par les Etats-Unis et 2 ans plus tard reçoit le nom de sa mission, San Francisco.

La ville ne prend son essor qu'avec la ruée vers l'or de 1848-1849 (cf. l'histoire de John Sutter plus bas) et devient le terminus du 1er chemin de fer transcontinental. Les aventuriers du monde entier sont attirés par ce pays de l'or où l'on arrive par la porte dorée (Golden Gate). De 1847 à 1850, la ville passe de quelques centaines d'habitants à plus de 25'000 : elle devient alors la plus grande agglomération de la côte Ouest.

7

Un Suisse à San Francisco : l'histoire de John (Johann August) Sutter

De naissance suisse, John Sutter débarque à New York en 1834. Cinq ans plus tard, il va jusqu'en Californie et arrive à Yerba Buena.  Cette région étant isolée et très peu peuplée, le gouvernement mexicain facilite son développement en attirant des étrangers. Sutter obtient ainsi une concession de 20'000 hectares, faisant de cet endroit un immense domaine agricole de 150 employés qu'il appelle "Nouvelle-Helvétie", plus connue sous le nom de "Fort-Sutter".

En 1847, la même année que les Etats-Unis annexent la Californie, Sutter décide de construire une scierie. Un des charpentiers qu'il embauche pour sa construction trouve de l'or sous 15 cm d'eau, ce qui fera son malheur. Le bruit se répand très vite dans le monde entier que la Californie renferme (faussement) d'immenses mines d'or. S'ensuit une ruée vers l'or totalement folle et débridée. Les squatteurs, spéculateurs et bandits en tous genres vont envahir le territoire et pousser, en 1850, John Sutter à vendre son fort et à battre en retraite plus au Nord avec sa famille venue le rejoindre depuis la Suisse. Après de nombreuses péripéties, il sera ruiné et finira ses jours en Pennsylvanie.

Maigre consolation : aujourd'hui une rue de San Francisco porte son nom, en hommage à sa contribution (bien involontaire…) au fulgurant développement de la ville.

8

9

10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10c

 

 

 

Fondée autour de 1848, à l'époque de la ruée vers l'or, Chinatown est la plus grande communauté chinoise hors d'Asie et le plus ancien quartier chinois d'Amérique du Nord.

C'est un quartier très vivant, et les Chinois sont aujourd'hui totalement intégrés à la communauté de San Francisco et y jouent un rôle économique important.

 

 

 

10e

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10f

 

Nous avons passé de très bons moments en compagnie de notre ami John et de sa sympathique épouse Allison.

Petit aperçu de la charmante maison qu'ils viennent d'acquérir dans le quartier de Telegraph Hill, en centre ville, et dans laquelle nous avons eu la très grande chance de loger. Depuis sa terrasse sur le toit, nous avions une vue dégagée jusqu'à la baie.

 

 

 

 

5b

 

 

 

Vue depuis la terrasse...

 

 

 

 

 

11

 

Union Square, place très animée aux heures de midi, le gens y venant pour pique-niquer ou s'attabler à une terrasse de bistrot.

 

 

 

 

 

12

 

 

 

 

 

14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13

 

 

 

Au centre de la photo, le nouveau musée d'art moderne. Conçu d'abord par Mario Botta et terminé en 1995, ce musée de brique rouge a vu sa surface triplée en 2016 par l'adjonction sur sa partie arrière d'un élégant bâtiment blanc de 10 étages conçu par un bureau norvégien.

 

 

 

 

18

 

 

 

 

Les panneaux en polymère tout en relief de ses façades rappellent, selon les architectes, les vagues et le brouillard de la baie.

 

 

 

 

 

19

20Sur sa terrasse, une exposition de sculptures à ciel ouvert...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15

20bDu haut du fameux tronçon de la Lombard Street constitué de huit virages très serrés qui lui ont permis d'obtenir la distinction de « la route la plus sinueuse des États-Unis », on aperçoit au fond la Coït Tower de laquelle nous avons pris les photos aériennes.

21

Depuis la colline d'Alamo Square, nous avons une vue magnifique sur San Francisco, avec au 1er plan les maisons victoriennes, appelées aussi les "Painted Ladies" à cause des nombreuses couleurs utilisées, notamment pour en souligner les détails.

22

Comme leur nom l'indique, ces maisons ont été construites à l'époque victorienne, à savoir entre 1849 et 1915. Elles ont été pour la plupart détruites par le tremblement de terre de 1906 et l'incendie qui en a suivi, mais également durant la 2ème guerre mondiale. Alors qu'on en comptait 48'000 à une époque, il reste aujourd'hui environ 14'000 de ces habitations.

26

24

25

27

 

Lieu de naissance du Summer of Love, les maisons victoriennes du quartier de Haight Ashbury, qu’elles soient rénovées ou d’époque, sont tellement spacieuses que les hippies les transformaient durant les années 60 en colocation pouvant accueillir plusieurs dizaines de personnes. Rappelez-vous, la fameuse Maison Bleue chère à Maxime Leforestier... qui existe d'ailleurs toujours !

 

 

 

 

 

 

29

30

30a

Le cable car (tramway à traction par câble) diffère des tramways classiques car il n'y a pas de système de propulsion à bord. Un moteur fixe avec de très grandes roues (photo ci-jointe de la centrale de contrôle) assure le mouvement du câble sous la chaussée, et le véhicule s'y agrippe pour se déplacer.

 

 

 

 

 

 

 

30c

Les otaries du Fisherman's Wharf ont envahi le quai Pier 39 suite au violent  tremblement de terre survenu en 1989 dans la région . Les "sea lions" crient, puent le vieux poisson, et pourtant sont devenus l'attraction majeure du port de San Francisco et sont de véritables stars.

 

31

32

33

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Situé sur les hauts du Golden Gate Park, le musée de Young abrite de belles expositions bien mises en valeur.

34

35

 

 

Ce bâtiment aux perspectives intéressantes, aux façades recouvertes de cuivre ajouré ou travaillé, est signé des fameux architectes suisses Herzog et de Meuron.

 

 

 

 

 

 

 

37En arrivant dans Mission district, on a eu l'agréable impression de nous retrouver à nouveau en Amérique latine. Pendant longtemps, ce quartier de San Francisco était considéré comme l’un des plus malfamés de la ville, mais avec le temps de plus en plus de touristes y affluent.

38

 

C'est surtout à partir du milieu des années 80 que des artistes se sont mis à peindre régulièrement sur les murs, d'abord pour protester contre les abus politiques et soutenir les droits de l’homme.

Aujourd'hui le "Street  Art" est devenu un véritable "art de vivre" dans ce quartier haut en couleurs.

 

39

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

40

L'Exposition universelle de 1915 ou Exposition internationale de Panama-Pacific commémorait l'inauguration du Canal de Panama, ainsi que les origines la ville de San Francisco en 1776  et sa reconstruction après le séisme de 1906.

L’Exposition a attiré 19 millions de visiteurs.

 

 

L'un des emblèmes de l'Exposition en était le Palace of Fine Arts, qui se mire dans un grand plan d'eau romantique. Au milieu de ce seul bâtiment conservé, on s'est senti transportés à l'époque grecque et romaine.

42

 

43Le jardin japonais dans le Golden Gate Park

 

 

 

 

44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

45Les fameux ponts suspendus de San Francisco : ci-contre le Bay Bridge menant à la ville d'Oakland ainsi qu'à Berkeley et son Université. Il est constitué de 2 ponts qui s'appuient au milieu de la baie sur l'île de Yerba Buena.

Ci-dessous le Golden Gate Bridge, qui enjambe l'entrée de la baie et relie la ville de Sausalito.

 

45a

Sa construction débute en 1933 mais se heurte à de nombreuses difficultés et ne s'achèvera que 4 ans plus tard. Il restera le plus grand pont suspendu du monde jusqu'en 1964. Il est devenu avec sa couleur rouge orangée (aujourd'hui plutôt bordeaux clair...) et l'architecture de ses 2 grands pylônes, le monument le plus célèbre de San Francisco.

 

45b

46

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

46b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

46c

 

 

 

 

 

 

 

 

 

47

Posté par Albertvoyage à 00:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 avril 2018

La Côte de Los Angeles à San Francisco

Après la visite des parcs nationaux californiens, nous rejoignons la route côtière du Pacifique entre Los Angeles et San Francisco. Région d'abord colonisée par les Espagnols, elle est jalonnée par de nombreux lieux à l'architecture et aux noms hispaniques, ainsi que par des sites religieux liés aux missions implantées dès le 18ème siècle en vue de convertir la population amérindienne à la religion catholique.

1La mission Santa Barbara fondée par les Espagnols en 1786.

2

3

 

 

 

 

 

 

 

4La ville de Santa Barbara, située au Nord de Los Angeles, abrite une des plus hautes concentrations de très hauts revenus des Etats-Unis et est connue pour être le lieu de résidence de nombreuses personnalités d'Hollywood.

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1Plus au Nord, la côte devient plus "nature", avec d'un côté de la route des collines verdoyantes nous faisant penser à nos Préalpes fribourgeoises, et de l'autre de belles plages sur lesquelles se prélassent par endroits lions et éléphants de mer.

2

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5

6

7

 

 

 

 

8

 

 

 

 

 

 

 

9

11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carmel

On a eu la chance de pouvoir habiter dans une magnifique demeure avec vue sur l'océan que nous a prêtée notre nouvel ami John de San Francisco avec qui on a suivi des cours d'espagnol à Buenos Aires.

1On a vécu quelques jours comme des stars d'Hollywood...

2

3

1412

 

 

 

 

 

 

 

13Le phare de Pigeon Point est l'un des phares les plus pittoresques de la côte du Pacifique à environ 80 kilomètres au Sud de San Francisco. Il tire son nom du "Clipper carrier Pigeon" qui a fait naufrage en 1853. Les bâtiments adjacents ont été transformés en auberge de jeunesse dans laquelle Hervé avait séjourné 31 ans plus tôt durant ses études d'architecture. Quel sentiment de plénitude et de liberté au-dessus des rochers battus par les vagues et les vents !

 

Aquarium de Monterey (Sud de San Francisco)

Nous avons été soufflés par l'infini beauté et la diversité du monde sous-marin. Inutile de vous dire que nous avons eu un coup de coeur pour les méduses. Nous en restons littéralement médusés. Quelle fragilité, quelle grâce et quelle délicatesse dans leur mouvement !

1

2

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4

5

6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7

8

9

10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11

Posté par Albertvoyage à 05:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Yosemite National Park

1

2Le grandiose parc national de Yosemite se situe dans les montagnes de la Sierra Nevada, à l'Est de la Californie. Ses chutes d'eau spectaculaires et ses grands dômes granitiques attirent plus de 3,5 millions de personnes par année et en font l'un des sites naturels les plus visités des Etats-Unis. Il a été reconnu patrimoine mondial de l'Unesco en 1984.

2a

 

 

 

 

3

 

5

6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12

7

10

11

14Le majestueux Half Dome surplombant la vallée

15

16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18

19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20On en a eu plein les mirettes... On serait volontiers resté plus longtemps.

21

22

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Albertvoyage à 04:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Pinnacles National Park et Sequoia National Park

Le parc national des Pinacles

Egalement en Californie, ce parc national se trouve dans les chaînes côtières de l'Océan Pacifique. Il a été officiellement reconnu comme parc national en janvier 2013 par Barak Obama.

C'est un parc qui se découvre à pied, au travers des nombreux "trails" qui le sillonnent et en font un petit paradis pour les marcheurs.

Nous avons aimé nous faufiler parmi ces roches volcaniques érodées et admirer les condors de Californie qui planaient majestueusement au-dessus de nos têtes. Pas faciles à photographier, on vous laisse les imaginer...

4

1

 

 

 

 

 

 

 

Par moment, on a dû passer par des chemins assez escarpés et mêmes souterrains, avec des marches incrustées dans la roches. Heureusement, les mains courantes et autres chaînes nous sécurisaient !

 

2

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5

6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7

8

 

 

Le parc national de séquoia

Beaucoup plus ancien, ce parc est protégé depuis 1870 et est reconnu par l'Unesco depuis 1976. Il doit son nom à ses majestueux séquoias géants, certains vieux de plus de 3'000 ans et atteignant une hauteur de plus de 80 mètres.

 

9

Le General Sherman est considéré comme l'être vivant le plus volumineux du monde avec ses 1'487 m3.

10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11

12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13

Posté par Albertvoyage à 04:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Death Valley National Park

1

2

4

Situé à l'Est de la Sierra Nevada, ce parc de 13'600 km2 de zone aride est le plus grand parc national des Etats-Unis, Alaska mis à part. Il est séparé de l'Océan Pacifique par cinq chaînes de montagnes qui assèchent complètement les entrées d'air océanique. En partie de ce fait, la vallée de la Mort détient le record de chaleur absolu officiellement mesuré à la surface du globe avec 56,7 °C à Furnace Creek le 13 juillet 1913.

 

5

6

7Le sol de la vallée de la Mort est riche en minéraux divers, dont le borax, exploité pendant longtemps par une société minière pour être utilisé dans la production de savon et l'industrie verrière.

 

8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9

 

10

 

 

 

 

 

 

 

Badwater (mauvaise eau) est un lac salé situé à une altitude de 85,5 m au dessous du niveau de la mer. C'est le point le plus bas du continent Nord-américain.

11

 

13

14

 

 

 

 

 

 

 

Petits tests d'équilibrisme à très basse altitude...

On a un grand sentiment de liberté au milieu de ces grands espaces désertiques !

 

 

12

14a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15

16

17

18

Posté par Albertvoyage à 04:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 avril 2018

Lone Pine, Movie Road et Manzanar

1

 

 

La longue route 395 qui parcourt toute la vallée de l'Owens située au pied de la Sierra Nevada et parallèle à la Death Valley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lone Pine, située au milieu de "nul part", est une petite ville d'environ 2000 habitants traversée par la route 395. Elle est dominée par la silhouette imposante et enneigée du Mont Whitney qui culmine à 4'421 mètres et qui est la plus haute montagne des Etats-Unis, Alaska mis à part.

3

 

Nous avons logé au Dow Villa Motel dans lequel John Wayne aimait y séjourner à l'occasion de tournages de films dans la région. Son hall est tapissé de photos d'un autre temps qui l'imprègnent d'une nostalgie joyeuse et nous a plongés dans les souvenirs télévisés des bons vieux westerns à la John Ford.

2

 

The Movie Road

10

11

 

 

 

 

 

 

Utilisées comme décors pour des centaines de Westerns à petits budgets dès les années 1910-1920, les Alabama Hills sont des formations rocheuses particulières situées entre la Sierra Nevada et Lone Pine.

12

12a

13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15

16

 

9

 

 

Le Beverly and Jim Rogers of Lone Pine Film History, fondé en 2006, retrace l'épopée des Westerns et expose costumes, véhicules, armes et autres objets authentiques ayant servi aux tournages.

 

 

 

 

 

 

 

Manzanar

3a

4Connu comme l'un des site d'un des 10 camps de concentration américains où plus de 110'000 Américains japonais ont été injustement incarcérés pendant la Deuxième Guerre mondiale de décembre 1942 à 1945, le site historique de Manzanar, à quelques kilomètres de Lone Pine nous a marqués et énormément touchés.

5

A cause de leur origine, ces citoyens qui se sentaient pour la plupart profondément américains avaient dû tout abandonner du jour au lendemain. Depuis, les Etats-Unis ont reconnu officiellement leur erreur sous la présidence de Ronald Reagan.

6

 

 

D'abord habité par des Améridiens, ce lieu bien irrigué était devenu auparavant une plantation importante de pommiers, d'où le nom de Manzanar (manzana signifie pomme en espagnol). Dans les années 20, le site avait été abandonné, suite à la vente des concessions d'eau à la ville de Los Angeles. 

Les quelques baraquements et miradors reconstitués y laissent une impression très forte.

7

 

 

 

Posté par Albertvoyage à 03:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Palm Springs, Joshua Tree National Park et Indian Canyon Park

Palm Springs et Joshua Tree National Park

1

2

 

Parc d'éoliennes à l'entrée de Palm Springs

 

 

 

 

 

Lieu de villégiature très apprécié par les stars hollywoodiennes, les riches retraités et la communauté gay, Palm Springs est une ville d'environ 50'000 habitants située à 180 km à l'Est de Los Angeles. Arrivés courant mars, nous avons déjà pu profiter du climat chaud et sec qui règne quasi toute l'année (en été jusqu'à 50° C) pour faire de belles ballades dans la ville aux nombreux palmiers et dans les parcs de la région.

2b

3

4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre les années 30 et 60, Palm Springs est LA destination glamour incontournable et le passage obligé des grandes stars d'Hollywood. Ses paysages surréalistes et son soleil hivernal en font le paradis sur terre. Pour réaliser les maisons de leur rêve, ses stars font appel aux grands architectes modernes de l'époque comme notamment l'Américain Richard Neutra ou Albert Frey, d'origine suisse.

La Kaufmann House de Richard Neutra (cf. photo ci-contre) a été commandité en 1946 par la plus grand mécène architectural de l'époque qui se devait d'avoir une maison à Palm Springs. Elle a été réalisée dans le style minimal épuré du "desert modernism".

6

7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A quelques dizaines de kilomètres de Palm Springs, le Joshua Tree National Park abrite une espèce d'arbres (arbres de Josué) qui ne poussent que dans le Sud-Ouest des Etats-Unis. On y trouve également de nombreux buissons et cactus. Nous avons eu beaucoup de plaisir à arpenter ce très beau parc que nous conseillons vivement de visiter.

8

9

9b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9c

9d

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10b

10c

10d

11

11b

 

13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Indian Canyon Park

14

 

 

 

 

 

 

 

 

15

16

17

18

19

20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anciennement habitée par une tribu amérindienne, Indian Canyon est une vallée plantée naturellement de grands palmiers, aux portes de Palm Springs. C'est assez incroyable de trouver là, en plein désert, une oasis aussi exubérante.

21

22

Posté par Albertvoyage à 03:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Los Angeles : ville des extrêmes et de contrastes

1Impossible d'être à Los Angeles sans visiter Universal Studios...

2

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En vedette : Harry Potter... avec Albert le 1000 pattes !

 

4

 

5

6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques vues nocturnes du centre ville.

7

8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8bWalt Disney Concert Hall a été conçu par l'architecte Frank Gehry et inauguré en octobre 2003. Le projet est lancé grâce à une première donation de cinquante millions de dollars faite en 1987 par la veuve de Walt Disney.

Superbes courbes harmonieuses et équilibrées revêtues de plaques d'inox jouant avec les reflets de la lumière du jour.

9

10

 

 

 

 

 

11

12

13Nous avons eu la chance d'assister à un magnifique concert d'un big band de jazz avec de très talentueux jeunes pianistes, et en vedette la fameuse chanteuse Dee Dee Bridgewater.

 

14Le downtown de Los Angeles et ses élégants gratte-ciel à l'ombre desquels la misère humaine et la pauvreté nous a paru plus violente encore. Un habitant sur six à Los Angeles vit en-dessous du seuil de pauvreté.

15

17

Extraordinaires espaces intérieurs du Bradbury Building, avec ses ascenceurs métalliques ouvragés, mélange spendide de métal, bois et brique éclairé par une grande verrière chapeautant le hall central. Immeuble de bureaux avec une façade de brique rouge et construit en 1893, il est classé au National Historic Landmart depuis 1977. Il a servi de décor dans une scène nocturne du film futuriste "Blade Runner" de Ridley Scott.

18

Paul Getty Museum : gigantesque musée d'art construit par l'architecte Richard Meier de 1985 à 1997 et abritant l'incroyable collection du richissime collectionneur américain. Nous nous sommes plusieurs fois perdus dans ses couloirs à l'orientation un peu déroutante... Quant à l'architecture, elle a pris un petit coup de vieux au niveau de sa conception... Mais cela reste un musée à ne pas manquer !

19

Posté par Albertvoyage à 02:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]